GRHL - HISTOIRE LOCALE DE RIS-ORANGIS

Groupe Rissois d'Histoire Locale. Association "loi 1901"

GRHL - HISTOIRE LOCALE DE RIS-ORANGIS

LE SANATORIUM DES CHEMINOTS

LE SANATORIUM DES CHEMINOTS

Le Sanatorium des Cheminots, œuvre antituberculeuse et philanthropique, fut fondé au lendemain de la guerre de 1914-1918, en vue de combattre la tuberculose parmi les membres de la corporation des chemins de fer, en activité ou retraités, de soigner et guérir ceux qui pouvaient être reçus dans ces établissements de cure et d'apporter ainsi l'assistance morale et matérielle aux cheminots sociétaires tuberculeux et aux membres de leur famille.
Deux établissements furent créés dans notre région. L'un à Ris-Orangis, affecté aux malades de sexe masculin, aménagé dans l'ancien parc du pensionnat des Frères Maristes (qui accueillit aussi durant la Grande Guerre, l'hôpital VR76), le deuxième à Champrosay, à l'orée de la forêt de Sénart.

Le pavillon d'entrée avec chapelle et logements

Le pavillon d'entrée avec chapelle et logements

Le pavillon d'entrée que nous voyons ci-dessus abritait la chapelle, les bureaux et probablement les logements des maîtres. Lorsque les locaux furent rachetés par le Sanatorium, on estima sans doute que la chapelle n'avait plus son utilité puisqu'un oratoire avait été installé dans le bâtiment principal et elle fut supprimée. La façade de l'établissement en fut modifiée. Elle perdit sa rosace et ses petites colonnades romanes. Elles furent remplacées par quatre fenêtres.
Ce pavillon, démoli, fut remplacé par un immeuble appelé "Pavillon Olivier".
Les administrateurs transformèrent aussi l'intérieur en rajoutant des planchers, la hauteur de la voûte le permettant. Des bureaux ou des chambres supplémentaires y furent installés.

LE SANATORIUM DES CHEMINOTS

A l'extrémité de la propriété, face au midi, on trouvait la cure d'air et de repos du Sanatorium des Cheminots qui fut inaugurée le 16 juillet 1922 par M. Yves Le Troquer, Ministre des Travaux Publics.

Inauguration de la cure d'air en1922

Inauguration de la cure d'air en1922

Sur la photo de gauche on aperçoit la façade non terminée. La galerie supérieure n'est pas encore construite et seule la partie qui abrite l'escalier, au centre du bâtiment, est achevée.
Sur la photo du milieu on voit les invités se promener sur la terrasse qui deviendra la galerie supérieure.
Sur la photo de droite, l'assistance est attentive au discours du Ministre. Discours qui se terminera au son de la Marseillaise.

Elle était considérée comme une des plus belles de France. Elle comprenait trois galeries surmontées d'une plate-forme. Les malades s'installaient sur des chaises longues, face au Sud, protégés par des stores de toiles.

Aujourd'hui, le sanatorium est devenu le Groupe Hospitalier les Cheminots (associé avec le centre de Draveil) et est de devenu un SSR (Service de Soins de suite et de Réadaptation) associé en Cancérologie.
 


 

À LIRE AUSSI DANS NOS PUBLICATIONS

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guillermain andre 13/08/2020 17:16

Mon grand père y était connu .....