GRHL - HISTOIRE LOCALE DE RIS-ORANGIS

Groupe Rissois d'Histoire Locale. Association "loi 1901"

GRHL - HISTOIRE LOCALE DE RIS-ORANGIS

LE CHÂTEAU DE LA BRIQUETERIE

LE CHÂTEAU DE LA BRIQUETERIE

Le château de la Briqueterie, dont le parc s'étendait depuis le haut du coteau jusqu'à la Seine, a appartenu au comte de Saint-Priest, ambassadeur du roi Louis XV à Constantinople puis ministre de la guerre de Louis XVI.
Devenu « bien national » après la fuite de Saint-Priest, la propriété fut achetée par le vicomte Garat, beau-père du général Pierre Yriex Daumesnil, qui y résida avec sa famille.

La demeure fut démolie en 1918. Le domaine fut divisé en deux, la partie haute, vers le chemin de Trousseau, prenant le nom de « Ris-Sélect » et la partie basse, vers la Seine, prenant le nom de « Ris-Idéal ».

LE CHÂTEAU DE LA BRIQUETERIE

Ces quartiers étaient isolés du village et ne possédaient pas de commerces, mis à part la cantina utilisée par les ouvriers des carrières. Le boulanger, l'épicier et le boucher de Ris-Orangis passaient, à jour fixe, pour approvisionner les résidents. Les habitants avaient aussi la possibilité de se ravitailler en légumes frais que leur vendaient les sœurs de l'Institution de Sion, à Évry.

A noter que dans  la partie Ris-Idéal, à droite du passage à niveau, les trois maisons en premier plan de la carte-postale ci-dessus existent toujours même si elles ont été agrandies.

Les communs du château, eux, existent toujours sur le chemin de Halage. D'abord transformés en un restaurant, « la Chaumière de la Plage » et/ou « La Cochardière », ils ont été ensuite aménagés en appartements. Et le bâtiment a été rehaussé d'un étage. La résidence porte toujours le nom de « La Cochardière ».

On appelle aujourd'hui l'ensemble de ce quartier « Grand-Bourg ».

LE CHÂTEAU DE LA BRIQUETERIE
Les communs du château, de nos jours - La Cochardière
Les communs du château, de nos jours - La Cochardière

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article