GRHL - HISTOIRE LOCALE DE RIS-ORANGIS

Groupe Rissois d'Histoire Locale. Association "loi 1901"

GRHL - HISTOIRE LOCALE DE RIS-ORANGIS

LE CHÂTEAU DE FROMONT - PARTIE 1 : HISTOIRE


                                                                                         ►  Partie 2  ► Partie 3Partie 4

LE CHÂTEAU DE FROMONT - PARTIE 1 : HISTOIRE

Le château de Fromont, appartenait vers 1150 à Gui de Trousseau.
En 1173, l'Ordre du Temple possédait des biens à Fromont. Le premier château dont nous avons connaissance était très probablement une grosse maison fortifiée où l'Ordre installa une Commanderie.
Jusqu'en 1246, les acquisitions de terres sur Fromont furent faites au nom des Templiers de Paris ; ensuite elles furent faites pour le compte de ceux de la maison de Fromont. Après la chute des Templiers, le roi de France, Philippe de Valois, en fit don à l'abbaye de Saint-Magloire. Laissé longtemps à l'abandon, il servit de carrière de pierres aux Rissois qui venaient y chercher les matériaux pour la construction de leur maison.
En 1564, le Grand-Prieur de France afferma Fromont au marquis Jacques de Thou moyennant un fermage de cent livres. Jacques de Thou, historien, était conseiller du roi Charles IX et premier président du Parlement de Paris. Le château fut ensuite reconstruit par Jérosme de Nouveau. Ce n'était alors qu'un rendez-vous de chasse.

Philippe de Lorraine
Philippe de Lorraine

L'édifice actuel date de la fin du 17ème siècle et on le doit au chevalier Philippe de Lorraine qui commença la reconstruction en 1695. Il était constitué d'un corps de bâtiment central et de deux ailes orientées vers la Seine formant terrasse. André Le Nôtre dessina le jardin à la française mais n'eut pas le temps de le réaliser lui-même étant décédé en 1700. Les travaux furent terminés en 1715.
Tous les bâtiments du domaine, les communs avec la chapelle, les écuries, l'orangerie et les serres formaient un ensemble compact autour du château.

En 1760, le château devint la propriété du comte Turpin de Crissé, secrétaire du roi.

À la fin du XVIIIème siècle, le domaine devenu bien national fut vendu à un certain Calmelet, "garde meuble national" et homme de confiance de la famille de Beauharnais. Le gendre de Calmelet, le chevalier Soulange-Bodin membre de la Société Linnéenne de Paris, société savante faisant référence au naturaliste Carl von Linné, fonda un Institut horticole à Fromont. Il transforma le jardin à la française en jardin romantique ou à l'anglaise. Des allées sinueuses, des bosquets, une cascade et une grotte artificielle remplacèrent les allées rectilignes et les ronds-points fleuris. En juillet 1824, un buste du célèbre naturaliste Carl von Linné fut inauguré dans la grande serre, en présence d'autres membre de la Société : MM. Soulange-Bodin, Balbis, directeur du jardin botanique de Lyon, Bonafous, directeur de celui des cultures à Turin et Schreiber, directeur des jardins de Versailles.
 

Plaque commémorative du passage de Charles X à Fromont
Plaque commémorative du passage de Charles X à Fromont


Le roi Charles X visita l'Institut le 7 décembre 1827. Une plaque commémorative en marbre blanc gravée en lettre d'or témoigne de l'évènement. Elle est conservée par le Groupe Rissois d'Histoire Locale.
En 1847, Fromont fut acheté par le célèbre compositeur Jacques Fromental Lévy, dit « Halévy-Fromental ».

Enfin, le domaine, après avoir été la propriété de monsieur Pinard, maître de Forges, fut vendu en trois parties :

  • la parcelle comprise entre la rue de Fromont (ancienne allée du Parc) et la ligne de chemin de fer fut achetée par la société des Boulonneries de Bogny-Braux.
  • L'ensemble du parc, excepté le château, de la rue de Fromont jusqu'à la route nationale fut vendu à un lotisseur.
  • Le château devint la propriété de la commune qui y installa en 1927 - et ce jusqu'à ce jour - le nouvel Hôtel de Ville.

Au début du siècle, on pouvait encore apercevoir le long de la Route nationale, la grille du parc. Trois allées menaient jusqu'au château. Ce sont ces allées qui ont servi de tracé pour les rues qui conduisent à l'Hôtel de Ville. Cette entrée du parc est représentée aujourd'hui par la place des Fusillés.

L'entrée du parc de Fromont donnant sur la Route nationale

L'entrée du parc de Fromont donnant sur la Route nationale

La délimitation de Fromont d'hier à aujourd'hui

La délimitation de Fromont d'hier à aujourd'hui

 


                                                                                         ►  Partie 2  ► Partie 3Partie 4

 

À LIRE AUSSI DANS NOS PUBLICATIONS

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article